3 minutes 2 mois 212

M. le maire Jacques Grandchamp et Christelle Gaudet, adjointe à l’action sociale et aux solidarités intergénérationnelles, ont rendu visite à Madame Pouchain, habitante à Amphion.

Cette administrée connait des problèmes de mobilité. Cependant, elle est équipée d’un fauteuil roulant électrique, qui pourrait lui permettre de se déplacer en totale autonomie, et profiter du cadre privilégié près des parcs, à deux pas desquels elle vit : promenades au bord du lac, flâneries aux marchés d’Amphion, etc. 

Sauf que… Madame Pouchain mène un combat depuis plus de deux ans avec le bailleur de sa résidence, et le syndic. En cause, la lourde porte d’entrée de la résidence qui ouvre vers l’intérieur : la Publiéraine ne peut tirer cette lourde porte à elle en étant assise dans son fauteuil roulant. Il conviendrait de modifier le système d’ouverture de la porte, et faire installer un dispositif PMR (personnes à mobilité réduite), avec un bouton pressoir qui viendrait déverrouiller et ouvrir la porte.

Le responsable de secteur du bailleur, contacté par le CCAS (centre communal d’action sociale) de Publier, répond que toute dépense au sein de la copropriété est soumise à délibération en assemblée générale, dont la date n’est pas fixée. Il promet toutefois une inscription du sujet à l’ordre du jour.  

Devant l’inertie du bailleur gestionnaire de la résidence, sollicité à de multiples reprises depuis deux ans par Madame Pouchain, c’est dans un sentiment d’injustice et d’impuissance qu’elle a convoqué la presse fin mai pour relater son quotidien, clouée dans son appartement.

A la lecture de l’article, le CCAS a aussitôt contacté cette dame, que M. le maire et Madame Gaudet ont rencontrée, et assurée de leur soutien. Le CCAS reste en contact avec cette dame pour se tenir informé de l’avancée des échanges avec le bailleur, jusqu’à résolution totale du problème.